[L’industrie c’est fou] Uritrottoir, l’invention qui transforme l’urine en engrais
L’USINE NOUVELLE

Un peu de design au service de la propreté dans les rues. La société Faltazi a inventé des «uritrottoirs», sortes de toilettes sèches maquillées en pot de fleurs, pour inciter les citoyens à ne plus uriner contre les murs.

Après la peinture hydrophobe qui renvoie le liquide à l’envoyeur, voici la vespasienne «écolo» habillée dans un pot de fleurs. Uritrottoir a été conçu par l’agence Faltazi et s’attaque au problème marécageux des «pipis de rues». Mauvaises odeurs, traces suspectes sur les murs et le sol, plutôt que de verbaliser, la ville incite les vessies désespérées à se soulager…de manière propre et utile.

Le principe : deux bacs superposés dont l’un continent une jardinière plantée et l’autre, en dessous, contient de la paille ou des copeaux. L’un récolte l’urine, l’autre l’absorbe. CQFD. Trois modèles de l’invention sont en cours d’installation à Nantes (Loire-Atlantique). Ils viennent compléter la panoplie de toilettes publiques existantes dans la ville.

En plus d’être esthétiques, ces toilettes de rue sont intelligentes. Un capteur infrarouge est installé dans le bac contenant de la sciure et une fois bien rempli, un sms est envoyé au technicien de la société WonderCake, explique France Bleu. Il pourra ainsi se déplacer jusqu’au bac, le changer et récupérer la sciure pour la réutiliser en fumier. Testé à titre expérimental pour le moment, les uritrottoirs devraient être installés un peu partout dans les rues de Nantes, «si besoin», prévient la ville.

AURÉLIE M’BIDA

Posted on 24 mai 2017 in France, Presse

Share the Story

Back to Top