Avec l’Uritrottoir, pissez réglo, pissez écolo – CANAL+

CANAL+ : Avec l’Uritrottoir, pissez réglo, pissez écolo

Les vespasiennes reviennent à Paris. Mais cette nouvelle génération tire plus loin en transformant votre urine en compost pour faire pousser des fleurs.

Ne pissez plus dans un violon. Vous en avez assez des malappris se soulageant sur les murs dans les rues de votre ville ? Une nouvelle va vous réjouir : deux urinoirs écologiques, répondant au poétique nom d’Uritrottoir, ont été installés à Paris fin janvier.

La fleur au fusil. À première vue, ils ressemblent à de banals bacs à fleurs, mais ils sont en réalité bien plus que ça. Il s’agit en fait de véritables toilettes sèches, format pissotières, contenant un mélange de paille et de sciure de bois. Et pour dissimuler le tout, une jardinière de plantes odorantes est installée au-dessus de ce qui, en plus d’embellir la ville, masque l’odeur d’urine. Une invention à la fois écolo et sanitaire développée par une entreprise nantaise, Faltazi qui avait déjà équipé le Hellfest en Uritonnoirs : des toilettes sèches à entonnoir…

Fumier ! Mais alors comment ça marche exactement ? Par un savant mélange de simplicité et de technologie : les urinoirs plongent dans des bacs contenant la matière sèche. Ceux-ci sont de différentes dimensions selon le modèle, permettant de recueillir jusqu’à 300 pipis. Des capteurs indiquent quand le bac connecté nécessite une vidange et un prestataire se charge de collecter le fumier qui servira à de l’horticulture !

Un concept élégant qui semble plaire puisqu’en plus des deux pissotières nouvelle génération installées près de la Gare de Lyon, d’autres villes comme Rennes, Nantes et Lyon en ont d’ores et déjà commandé. Mais, d’après Faltazi, « de nombreux pays se disent intéressés par l’Uritrottoir dont la Suisse, la Belgique, l’Allemagne, l’Angleterre ou encore les États-Unis ». Debout sur son fumier, notre fier coq français peut pousser son cocorico !

PAUL BARBIER

Posted on 16 février 2017 in France, Presse

Share the Story

Back to Top