En ville, des pipis fleuris… / Ma Maison écologique

DESIGN VERTUEUX

On doit l’Uritrottoir® aux designers de l’agence Faltazi. Le but: lutter contre les pipis sauvages qui dégradent nos villes et nécessitent une grande quantité d’eau pour leur nettoyage, le tout en profitant de l’incroyable ressource offerte par nos mictions ! Le principe: les pipis rejoignent un bac rempli de copeaux, de sciure ou de paille. Au—dessus, un second bac où des plantes poussent paisiblement dans une terre enrichie du précieux compost. «Pour que nos Uritrottoirs® soient acceptés des riverains, il fallait imaginer un équipement qui ne ressemble pas à un urinoir, explique Victor Massip, l’un des designers à l’origine du projet. Nous avons d’ailleurs ajouté une signalétique pour que les gens comprennent bien ce qu’on leur propose de faire là.» Les trois Uritrottoirs® installés à Nantes auront permis de collecter 15 000 pipis pendant six mois, soit environ 6000 litres d’urine qui n’auront pas souillé les pavés. On trouve également cinq spécimens à Paris, dont deux du côté de la gare de Lyon. Faciles à installer car non raccordés aux réseaux d’eau et d‘égout, ces urinoirs secs de fabrication française sont également faciles à gérer. Équipés d’un capteur, ils préviennent de leur taux de charge. Le bac à compost est ensuite acheminé sur une aire de compostage avant d’être intégré quelques mois plus tard en amendement horticole. La version rurale, l’Uritonnoir®, consiste à insérer une sorte de grand entonnoir dans une botte de paille. Reste aux femmes à se familiariser avec les «pisse debout»…

Posted on 31 janvier 2018 in France, Presse

Share the Story

Back to Top